Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu -->

Stage Prochain

Prochain Stage :Stage National à Casablanca Lé 21 Avril 2019. dirige par hanshi mazouzi abderrahim .

L'école Takeda-Ryu



  • Le Takeda-Ryu, une école très ancienne

    Le Takeda-Ryu est une école d’arts martiaux traditionnelle très ancienne, qui remonte à l’époque féodale. Jadis, les samouraïs devaient maîtriser un ensemble complet de techniques de combat avec armes ou à mains nues (Sobu-Jutsu). La technique (Jutsu) permet à terme d’atteindre un niveau de maîtrise avancé que tout Budoka recherche en suivant la voie des arts martiaux (Do), d’où le terme Sobudo dans l’appellation de notre association STMC.
    Issus de la dynastie des Minamoto (894 – 1163), le clan des Takeda a codifié un ensemble de techniques d’une redoutable efficacité en les regroupant dans plusieurs (...)
    • l’Aïki-Jutsu (ancêtre de l’Aïkido et du Judo) : techniques de défense à mains nues contre un ou plusieurs adversaires armés ou non, utilisant des clés, des projections, des frappes...
    • Le Iaï-Do : art de dégainer le sabre et de trancher d’une main. C’est une discipline qui se pratique souvent seul sous forme de katas à l’aide d’un Iaï-to, sabre d’entraînement non tranchant. Cette discipline très prisée au Japon permet de développer précision et concentration. A partir de la ceinture noire, les katas se travaillent à deux.
    • Le Ju-Kenpo : forme de boxe japonaise, dérivée du Kung-Fu dans laquelle on vise des points sensibles et on utilise l’énergie appelée Ki. Il combine à la fois les anciennes techniques de boxe chinoise et les techniques japonaise de ju-jutsu.
    • Le Tachi-Ken-Jutsu : escrime avec sabre en bois (bokken), ce qui permet d’étudier des enchaînements avec contact réel des lames.
    • Le Jo-do : maniement du bâton court.
    D’autres disciplines existent dans l’école comme notamment :
    • le Shuriken-jutsu (armes de jet)
    • Le Bo-jutsu est l’art du bâton long (entre 1,6 m et 2,4 m).
    • Le Shugi-jutsu est l’art de manier le bâton court,
    mais ne seront pas enseignées au club de Chaumontel pour l’instant, car elles ne se pratiquent qu’à partir d’un niveau élevé.
    Shingen Takeda
    La devise du célèbre samouraï Shingen Takeda (1521 – 1573) immortalisé dans le film « Kagemusha » de Kurosawa était :
    « Rapide comme le vent, silencieux comme la forêt, mordant comme le feu, immuable comme la montagne  » : C’est le but à atteindre après de longues années de pratique assidues.
    Aujourd’hui, l’apprentissage de ces disciplines permet de développer et d’entraîner l’énergie physique, l’équilibre, la coordination des mouvements, la concentration... L’intérêt est aussi de pouvoir étudier et travailler des techniques séculaires basées sur l’efficacité et le pragmatisme sans aucun esprit de compétition donc pures de toute distorsion.
    Une tradition, celle du clan TAKEDA, perpétuée via la branche MAROTO-HA par maître Roland MAROTEAUX Kudan (9e DAN) - Hanshi.

  • Les grades

    Au Takeda-Ryu comme dans tous les arts martiaux japonais, le niveau de compétence des pratiquants est validé par un passage de grade, épreuve que fait passé le professeur quand il juge que son élève a un niveau technique, un degré d’efficacité et une ancienneté suffisante. Pour les grades supérieurs à la ceinture noire, les passages ont lieu obligatoirement lors de stages.
    Précisons que les grades sont décernés de façon indépendante dans chaque disciplines.
    Les différents grades pouvant être décernés se divisent en 2 catégories :
    • Les niveaux bas ( Mudanshas ) : ces grades sont appelés «  Kyu  »
    Les passages concernent les grades suivants et sont passés au sein des clubs par l’instructeur en charge de l’enseignement :
    GRADESCeinture et temps minimum requis
    mukyu (8e Kyu au 4ekyu)Ceinture blanche (minimum 1 mois après l’admission)

    Grades internes au club - Passages possibles : 7e, 5e Kyu
    Sankyu (3e Kyu)Ceinture marron (minimum fin de la première saison)
    Ikkyu (1er kyu)Ceinture marron + Hakama (minimum 12 mois après le 3eKyu)
    A noter que les 2 vrais passages reconnus au sein de l’école sont le Sankyu et le Ikkyu. Les autres grades sont une reconnaissance au niveau du club. Les temps minimum s’entendent à raison de 2 cours par semaine.
    • Les niveaux hauts ( Yudanshas ) : ce sont les DAN
    Les tests ont lieu sur proposition de l’instructeur et se déroulent lors de stages devant un jury hautement qualifié, tel que le comité national ou le comité régional des grades Takeda-Ryu suivant le niveau examiné.
    GRADESCeinture et temps minimum requis
    Shodan (1er DAN)Ceinture noire - minimum 1 an après le 1er Kyu
    Nidan (2e DAN)Ceinture noire - minimum 2 ans après le 1er DAN
    Sandan (3e DAN)Ceinture noire - minimum 3 ans après le 2e DAN
    Yondan (4e DAN)Ceinture noire - minimum 4 ans après le 3e DAN
    Godan (5e DAN)Ceinture noire - minimum 5 ans après le 4e DAN
    Le 5e DAN marque la fin du programme technique et une très bonne maîtrise de l’ensemble des techniques (maîtrise extérieure).
    • Les niveaux supérieurs Kudanshas  :
    Ces grades déterminent un haut degré de maîtrise (maîtrise intérieure). Ils sont décernés à l’issue d’une concertation entre maîtres, selon divers critères qui relèvent souvent de la compétence mentale et des travaux personnels réalisés.
    GradesCeinture et minimum requis
    Rokkudan (6e DAN)Ceinture rouge et blanche - 5 ans après le 5e DAN
    Chichidan (7e DAN)Ceinture rouge et blanche - 8 ans après le 6e DAN
    Hachidan (8e DAN)Ceinture rouge et blanche - 10 ans après le 7e DAN
    Kudan (9e DAN)Ceinture rouge - 10 ans après le 8e DAN
    Judan (10e DAN)Ceinture rouge - 15 ans après le 9e DAN
    Les diplômes sont décernés au cours d’une cérémonie publique et selon un rituel traditionnel par le plus haut gradé de l’école. Ils sont délivrés par l’ E.S.T. (European Sobukaï Takeda-Ryu) , ou par le W.T.M.F. (World Takeda-Ryu Maroto-Ha Federation) pour un diplôme japonais.
  • Les titres au Takeda-Ryu

    Les Menkyo-Jo sont des titres honorables correspondant à un niveau de connaissances générales en SOBU-JUTSU (ensemble d’arts martiaux). Ils se présentent sous la forme de MAKIMONO (rouleaux traditionnels).
    Les niveaux sont les suivants : NiveauxCompétence minimale SHODEN-KYOHAN - être 3e DAN Aïki-jutsu (ou Iaï-do)
    2e DAN Iaï-do (ou Aïki-jutsu) 1er DAN discipline annexe CHUDEN-KYOHAN - être 4e DAN Aïki-jutsu (ou Iaï-do)
    3e DAN Iaï-do (ou Aïki-jutsu) 1er DAN discipline annexe SHIHAN - être 5e DAN Aïki-jutsu (ou Iaï-do)
    4e DAN Iaï-do (ou Aïki-jutsu) 1er DAN discipline (...)
  • Les niveaux sont les suivants :
    NiveauxCompétence minimale
    SHODEN-KYOHAN





    -être 3ème DAN Aïki-jutsu (ou Iaï-do)
    2ème DAN Iaï-do (ou Aïki-jujutsu)
    1ère DAN discipline annexe
    CHUDEN-KYOHAN





    -être 4ème DAN Aïki-jutsu (ou Iaï-do)
    3ème DAN Iaï-do (ou Aïki-jutsu)
    1ère DAN discipline annexe

    SHIHAN





    -être 5ème DAN Aïki-jutsu (ou Iaï-do)



  • 4ème DAN Iaï-do (ou Aïki-jutsu)
  • 1ère DAN discipline annexe
  • JODEN-SHIHAN





    -être 6ème DAN Aïki-jutsu (ou Iaï-do)
    4ème DAN Iaï-do (ou Aïki-jutsu)
    1ère DAN dans 2 disciplines annexes

    OKUDEN-SHIHAN




    -être 7ème DAN Aïki-jutsu (ou Iaï-do)
    5ème DAN Iaï-do (ou Aïki-jutsu)
    1ère DAN dans 2 disciplines annexes

    KAIDEN-SHIHAN






    -être 8ème DAN Aïki-jutsu (ou Iaï-do)
    5ème DAN Iaï-do (ou Aïki-jutsu)
    1ère DAN dans 3 disciplines annexes

    Pour les enseignants, il existe des titres spécifiques qui sont :
    TitresNiveau et expérience
    FUKU-SHIDOINêtre 2ème DAN et avoir 1 an d’enseignement
    SHIDOINêtre 3ème DAN et avoir 1 an d’enseignement
    SENSEIêtre 4ème DAN et avoir 1 an d’enseignement
    RENSHIêtre 5ème DAN et avoir 15 ans de pratique
    SHIHAN-DAIêtre 5ème DAN, RENSHI et avoir 2 ans d’enseignement
    SHIHANêtre 6ème DAN et avoir 20 ans de pratique
    KYOSHIêtre 7ème DAN et avoir 30 ans de pratique
    HANSHI-HOêtre 8ème DAN, KYOSHI et avoir 2 ans d’enseignement
    HANSHIêtre 8ème DAN, HANSHI-HO et avoir 2 ans d’enseignement
    Ces titres sont acquis définitivement, à ne pas confondre avec les certificats définissant les fonctions d’enseignants qui elles, sont provisoires et peuvent être supprimées par simple décision : SUPPLY TEATCHER, ANIMATOR, MONITOR, INSTRUCTOR, CHIEF-INSTRUCTOR, CHIEF-DIRECTOR, PROFESSOR et MASTER.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire